Toutes nos trouvailles du net pour comprendre le labyrinthe qu'est la loi!Pour se renseigner, faire respecter ses droits et bien préparer son dossier pour un avocat. On remercie les nombreux sites ou nous auront glanés nospiéces précieuses MERCI a tous
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La convention entre les parents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Administratrice:Joëlle
Admin
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 63
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: La convention entre les parents   Mar 25 Sep - 20:14

La convention vise à garantir le rôle de chacun des parents vis à vis des enfants sur le long terme, même dans l’éventualité d’une séparation.

Martin Laigle

Cette convention pose des principes de responsabilité personnelle de chaque parent et d’équilibre entre eux en considérant la durée des relations entre les enfants et les deux parents. Elle doit permettre de limiter et d’apaiser les conflits pontiels au sujet des enfants qui surgissent entre les parents qui se séparent,.

Nous la proposons aux parents pour se préparer à gérer sainement leur responsabilité en laissant la place de chacun vis à vis des enfants.

Nous suggérons aux conseillers, médiateurs, juges qui interviennent vis à vis des parents d’utiliser l’esprit de cette convention pour respecter la responsabilité de chaque parent.

Demandons au législateur d’inscrire ses principes dans la norme sociale en leur donnant force de loi.

Convention entre parents

Monsieur XX
et
Madame YY


Nous nous aimons (nous nous sommes aimés) et cet amour nous a donné et/ou nous donnera certainement de jolis enfants.

Nous sommes fiers et reconnaissants l’un de l’autre pour les enfants que nous avons fait et/ou ferons ensemble.

Nous revendiquons chacun et reconnaissons à l’autre les mêmes droits et les mêmes responsabilités par rapport à nos enfants :
— de leur donner notre affection
— de leur apporter aide et protection,
— de leur donner une éducation,
— de favoriser l’épanouissement de leur personnalité,
— de leur transmettre nos valeurs.


Nous savons que les difficultés de la vie ont amené de nombreux couples avant nous vers la séparation avec des conflits douloureux.

Nous avons la volonté d’éviter que nos enfants soient l’objet ou l’enjeu d’éventuels conflits liés à une éventuelle séparation.

Nous voulons préserver pour chacun de nous l’exercice des droits et responsabilités envers nos enfants en cas de séparation.

Nos droits et responsabilités parentaux prennent leur véritable dimension dans la prise en charge effective au quotidien de tous les aspects de la vie avec nos enfants.

Garde conjointe et résidence alternée

En cas de séparation, le respect des principes cités ci-haut passe par une résidence alternée, équilibrée en durée, des enfants chez chacun d’entre nous tout au long de leur enfance et de leur adolescence, jusqu’à ce qu’ils soient adultes.

Nous affirmons ici notre attachement fort à ce principe d’alternance permettant à chacun de nous, parents, de conserver nos relations et notre rôle éducatif vis à vis de nos enfants. Nous ne sommes pas disposés à accepter qu’il soit remis en cause sans avoir chacun, personnellement, librement et explicitement consenti à la définition d’un autre principe que nous estimerions préférable.

Cette convention ne définit pas les modalités précises de résidence alternée qui seront variables au fil des années pour tenir compte à la fois de l’évolution de nos cadres de vies respectifs et de la maturation de la personnalité de nos enfants.

Révision annuelle des modalités de résidence alternée [1]

Nous convenons de nous retrouver au moins une fois chaque année pour parler de l’évolution de nos enfants communs, de l’attention que nous devons porter de concert à leur éducation et de l’organisation de la résidence alternée pour l’année suivante. Il sera tenu compte de l’évolution des enfants, des principes définis dans le présent protocole et nos conditions de vie respectives.

Cette rencontre devrait avoir lieu, sauf meilleur accord, la première fin de semaine des vacanes de printemps de façon à permettre l’organisation des vacances des enfants et de la scolarité pour l’année suivante. En cas de changement important dans nos conditions de vie (changement professionnel, familial, de résidence, problème de santé ...) des aménagements aux modalités en cours pourront aussi être demandés en cours d’année.

La résidence alternée pourra être adaptée avec une certaine souplesse sans que son principe ne soit remis en question :
— Tant que les enfants seront jeunes, elle sera d’une semaine au maximum et nous nous efforcerons d’habiter assez proche l’un de l’autre afin de pouvoir les emmener dans la même école.
— Lorsque les enfants grandiront, et si la vie nous éloigne géographiquement, la période de l’alternance pourra être élargie.
— S’il n’est plus possible de les emmener dans la même école, une alternance à l’année (ou au maximum deux ans pour permettre de terminer un cycle scolaire) sera envisagé.


Si, pour une période donnée, la résidence des enfants se trouve principalement chez l’un de nous, l’autre parent pourra obtenir des droits de visite ou d’hébergement aussi étendus que possible. Les mêmes facilités seront offertes en retour lors des alternances de résidence principale.

Le simple fait que les enfants aient, au cours d’une année, résidé principalement chez l’un de nous sera suffisant pour justifier une demande de changement de la résidence principale chez l’autre parent pour la période suivante. Cette demande pourra aussi bien venir de celui d’entre nous qui souhaite se rapprocher de ses enfants que de celui qui ne souhaite pas assumer seul et durablement la pleine prise en charge.

Responsabilité financière de l’éducation des enfants

Chacun de nous est responsable de l’entretien de nos enfants lorsqu’ils résident chez lui. La logique de l’alternance qui sera mise en oeuvre permettra globalement d’équilibrer la charge financière conjointement avec la garde des enfants.

Les charges directement liées à l’éducation des enfants (frais liés à la scolarité, aux loisirs, à la santé, aux transports d’un parent à l’autre...) pourront être réparties entre nous. Chacune de ces charges sera réglée directement au prestataire par le parent qui en accepte la responsabilité. Nos enfants sauront clairement qui prend en charge tel ou tel aspect de leurs vies.

Une demande de pension alimentaire permettant d’alléger la charge financière de celui d’entre nous qui accueille les enfants ne se justifierait que si l’autre parent se déclare indisponible pour accueillir personnellement les enfants alors que la demande lui est faite conformément à la logique d’alternance.

Eloignement géographique

Si l’un de nous décide de vivre dans une autre région du pays ou du monde, il pourra en faire bénéficier nos enfants dans le respect du présent protocole et de l’autre parent.

Il ne pourra exiger le déménagement des enfants à sa nouvelle résidence qu’à l’occasion du renouvellement annuel des conventions et en vertu du principe d’alternance justifié par une période précédente de résidence des enfants majoritairement chez l’autre parent.

Celui des parents qui prendra l’initiative d’éloigner son domicile prendra à sa charge les frais de transport liés aux droits de visites/hébergement et à l’alternance des résidences pendant les deux premières années.

Application de la convention et gestion des conflits

Le parent qui ferait obstacle au retour des enfants vers l’autre parent alors que la demande lui en serait faite conformément à la présente convention, fondée sur le principe d’alternance justifierait qu’une accusation d’enlèvement soit portée contre lui.

En cas de difficulté pour trouver un accord sur les modalités de la résidence alternée à mettre en place à un moment donné, chacune des parties pourra solliciter l’intervention d’une médiation.

Le cas échéant, les médiateurs des deux parties échangeront ensemble avant de faire leurs propositions. Dès que ces médiateurs seront informés par l’un des parents de l’existence du présent protocole, ils seront tenus d’en appliquer les principes. A défaut, leurs interventions pourra légitimement être considérées comme nulle et non avenue et les frais qu’ils exposeront pourront être rejettés.

Si un contentieux judiciaire est engagé, le présent accord sera réputé comme référence dans le cadre de l’application de l’article 373-2-11 aliéna 1 de la loi française [2] sur l’autorité parentale [3] [4]

Cette convention s’applique jusqu’à ce que nos enfants soient adultes, c’est à dire pleinement responsables d’eux-mêmes, définissant leurs relations avec leurs parents sur la base de la liberté et non de la responsabilité.

Fait à xxxx le xxxx

Noms et Signatures des parents

Témoins, notaire ou autorité judiciaire (selon les lois civils applicables)

PS :
A faire quand tout va bien au début d’une relation et/ou de la parentalité conjointe.
A adapter selon les besoins tout en respectant les principes fondamentaux.
A signer et enregistrer avec autant de soin qu’un contrat de mariage.

[1] Ce principe de révision annuelle peut surprendre et faire craindre que les occasions répétées de conflit n’enveniment durablement la vie de chacun. Mais la "théorie du comportement coopératif" montre dans les situations où toute la "partie" est jouée en un coup (cas du fonctionnement de la justice familiale actuelle) que les conflits et trahisons sont des comportement normaux. Au contraire, la perspective d’avoir des échanges durables avec l’autre est un facteur structurant de la coopération en permettant de fonder les comportements sur la réciprocité.

[2] "Lorsqu’il se prononce sur les modalités d’exercice de l’autorité parentale, le juge prend notamment en considération : 1° - La pratique que les parents avaient précédemment suivie ou les accords qu’ils avaient pu antérieurement conclure ..."

[3] C’est à dire que le juge sera théoriquement tenu de produire une ordonnance qui soit cohérente avec cette convention.

[4] Si des lecteurs d’une autre nationalité peuvent proposer un aticle équivalent en faisant référence aux lois de leur pays, nous nous ferons un plaisir de le proposer ici en alternative.


_________________
AUTRES RV pour la détente: http://mamscafe.exprimetoi.net . Soyez les bienvenus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoffreauxlois.sos-forum.net
 
La convention entre les parents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le coffre aux lois :: Les 4 Divorces possibles (article 229 du Code civil) : :: Modéles de lettres diverses pour vos procédures-
Sauter vers: